OpenStack, vers le multi-cloud

Pourquoi Clear Cloud Services investit sur OpenStack ?

Clear Cloud Services investit depuis plus de 2 ans en R&D dans les solutions logicielles Open source présentes dans l'écosystème OpenStack. OpenStack est un "Opérating System Cloud" par construction native et de plus il est open source (gratuit). Aujourd'hui OpenStack est soutenu par tous les industriels de l'informatique qui sont contributeurs du projet opensource car tous les acteurs sont conscients de ses avantages. Sans rentrer dans les détails techniques trop complexes, OpenStack dispose de tous les mécanismes nécessaires de sécurité, de flexibilité, de disponibilité, d'évolutivité indispensables à une infrastructure informatique moderne satisfaisant aux préceptes du Cloud computing.

Les choses changent et évoluent très vite en informatique. Clear Cloud Services a choisi Openstack car il est issu du monde des logiciels open source, et il a le potentiel de gagner des parts de marché du poste de travail virtualisé appelé aussi DAAS "Desktop As A service".

L'histoire de OpenStack

Les meilleures idées naissent souvent autour d'un bon repas. Si ce n'est pas un ancien proverbe, peut-être qu'il devrait l'être. L'été 2010, les ingénieurs de la NASA et Rackspace se rencontrent dans un restaurant thaïlandais près du Centre de recherche de la NASA de Ames pour discuter des projets de leurs organisations respectives.

La NASA était embourbée dans un projet appelé "Nebula", qui comprenait une plate-forme open source appelé Nova. Rackspace construisait de son coté une plate-forme de stockage appelée Swift. À la fin du dîner, les deux parties ont décidé de combiner leurs projets en une seule collaboration open source nommée OpenStack.

Octobre 2010 a vu la première version la plateforme de Cloud Computing OpenStack et, un an plus tard, OpenStack a obtenu le soutien de grands acteurs de l'informatique que sont Dell, HP et Cisco. Au fil des années, OpenStack s'est élargi à des fonctionnalités complémentaires à Swift pour inclure la mise en réseau (Neutron), le stockage en bloc (Cinder), un tableau de bord (Horizon) et plus encore.

Quelle est la relation avec le poste de travail virtualisé ?

En 2012, ZDnet a laissé entendre qu'un consortium open source serait bientôt annoncé pour les développements d'une solution de poste de travail virtualisé basée sur OpenStack. Ce consortium, cependant, ne s'est jamais matérialisé. Peut-être, en 2012, OpenStack était trop nouveau pour consolider un ecosystème en vue de fournir une plate-forme de cloud computing "Infrastructure As A Service" (IaaS) open source ?

Aujourd'hui les composants sont en place. Le seul composant qui manque dans OpenStack, comme cela est spécifié dans la documentation, est le module de connexion. Pour gérer des postes de travail virtualisés ou des ordinateurs "Desktop-as-a-service", avec OpenStack.

Clear Cloud Services assure le déploiement d'OpenStack sur ses propres plateformes matérielles (serveurs du constructeur HP) en Datacenter.

Clear Cloud Services dispose d'un module de connexion pour gérer les affectations des utilisateurs et des connexions aux postes de travail, et potentiellement un protocole d'affichage tier capable d'utiliser cette connexion.

L'avenir de OpenStack - poste de travail virtualisé

Considérons d'abord la flexibilité par la connexion des modules entr'eux. Il est possible de choisir parmi un certain nombre d'hyperviseur, y compris des versions gratuites ou open source. Il est possible de sélectionner le protocole du broker de connexion et d'affichage approprié.

Il est possible de gérer les systèmes d'exploitation Windows et Linux.

Les solutions de virtualisation complètes simplifient la mise en oeuvre mais limitent les choix de composants et ce n'est pas toujours une bonne chose. OpenStack nous permet de choisir le composant adapté pour chaque cas d'utilisation, et permet aussi de mélanger et assortir ces composants selon les besoins.

Deuxièmement, Les frais de licence VMware et Citrix nécessaires pour mettre en œuvre des postes de travail virtualisés représentent un budget conséquent. Les différents projets OpenStack fournissent, gratuitement, des fonctionnalités identiques à VMware et Citrix, d'une part pour la gestion des connexions à des postes de travail, mais aussi pour le provisionning du poste de travail virtuel. La perspective de la mise en œuvre de poste de travail virtualisé sans licence coûteuse ouvre de nouvelles perspectives dans les organisations pour lesquelles la virtualisation et ses avantages resteraient innaccessible autrement.